• SAINT MALO

    SAINT MALOSaint-Malo est une commune de France métropolitaine, située en Bretagne, dans le département d'Ille-et-Vilaine.

    Saint-Malo doit son nom au moine gallois Mac Low qui, vers le VIe siècle, devint évêque d'Alet, berceau antique de la ville actuelle fondée au milieu du XIIe siècle sur un îlot rocheux voisin.

    La Ville appelée jadis « Saint-Malo de l’Isle » resserrée dans son enceinte étroite (16 hectares) autour de sa cathédrale, brûla partiellement au cours d’un premier incendie en 1661.

    SAINT MALO

    Dans les années suivantes, Vauban et Garangeau la transformèrent de nouveau en l’agrandissant à 4 reprises jusqu’à 24 hectares. Grâce à ses navigateurs et ses marchands qui arment pour les Indes, la Chine, l'Afrique, les Amériques ; la prospérité de la cité est prodigieuse aux XVII et XVIIIe siècles.

    Les combats de 1944 dévastent le port et détruisent l'Intra Muros à 80%. Si la reconstruction lui a restitué sa silhouette légendaire, Saint-Malo, cité historique et de fastes maritimes, se dote depuis des équipements indispensables à l'un des plus hauts lieux du tourisme de Bretagne et au premier port de sa côte nord.

    SAINT MALO

  • L’île de Cézembre 

    Les îles de la baie

    Autrefois pointe d’une péninsule, cette île accueillit des moines celtes de Galles et d’Eire puis servit, à l’époque des corsaires, de dépôt de marchandise suspectes et fût aussi un lieu de quarantaine. En 1942, les Allemands la fortifièrent et 20.000 bombes furent larguées pour arriver à les déloger. Site classé depuis la fin de la guerre, propriété de l’Etat, l’île n’a été déminée qu’en partie. La plage de l’île est une des rares plages de Bretagne exposée au sud et accessible.

     

    L’île du Grand Bé (à gauche)

    saint malo


    Monticule rocheux à 400 mètres de la cité, accessible à marée basse 25 minutes à pied suffiront pour atteindre le sommet de l’île offrant un superbe panorama sur la côte d’émeraude. 

    Le mot « Bey » veut dire tombe en celtique.

    Il a accueilli la première commune de Saint-Malo lorsque en 1308, les Malouins, révoltés contre leur évêque, s’y assemblèrent pour élire un maire. Vers 1360, des ermites y bâtirent une chapelle dédiée à Notre-Dame-du-Laurierpuis à Saint Ouen. Une redoute fut construite en 1555, puis remplacée par d’autres fortifications en 1652.

    saint malo

    Chateaubriand est enterré au Grand Bey le 18 juillet 1848. Vingt ans avant sa mort l’écrivain a manifesté son désir d’être inhumé sur ce lopin de terre, face au large, pour poursuivre sa conversation avec la mer.

     

    L’île du Petit Bé (à gauche)

    saint malo

    Fortifiée en 1693 par Vauban cette île privée est accessible à pied ou par bateau passeur à partir du Grand Bé.

    A la fin du 19ème siècle, les forts sont déclassés. L’ile de Cézembre, au large de la baie de Saint-Malo, suffit à défendre la ville.

    Le fort est mis en vente, mais les malouins ne veulent pas payer un bien qui leur revient naturellement. Les négociations vont durer pendant 4 ans, jusqu’au décret du Président Félix Faure, en 1885, qui déclare d’utilité publique l’établissement d’une promenade « hygiénique » pour les Malouins sur le Grand Bé et le Petit Bé. Le fort devient donc la propriété de la Ville. Il est classé Monument Historique en 1921 tout comme les remparts.

    Depuis plusieurs années, un passionné titulaire d’un bail emphytéotique restaure le Petit Bé afin de lui redonner à cet ancien fort toute l’authenticité qui fut la sienne au début de ses travaux de construction en 1689. Il fût achevé en 1707, l’année de la mort de Vauban.

    Une visite guidée par bateau vous permettra de découvrir l’île et au loin les fortifications de la baie St Malo.

     

    Fort de la Conchée

    Les îles de la baie

    Les îles de la baie

    Selon le plan de défense de Saint Malo par Vauban, Garangeau va réaliser ce fort-navire tout en arrondi (1692 – 1695) sur un rocher que recouvre la mer Situé à 4km au nord de Saint-Malo, on le considère comme l’un des chefs-d’œuvre de Vauban. "Il n’y aura rien de mieux fait, ni de plus fort que les voûtes de la Conchée".


    votre commentaire
  • Aussi vaste que les Jardins des Tuileries à Paris, la citadelle est ceinturée de remparts longs de 1754 mètres.

    Contrairement à l’intérieur de la Ville détruite à 80%, les remparts n’ont pas souffert des bombardements des alliés en 1944. L’enceinte primitive fut construite au 12ème siècle. Ces remparts n'entourent que 16 hectares de la ville jusqu’au 16ème siècle.

     La Cité Intra-Muros

    La Cité Intra-Muros

    Entre 1708 et 1742 Siméon Garangeau, ingénieur architecte du roi, dirige le programme d’agrandissement des fortifications conçu par Vauban. La superficie de la cité s’étend sur 24 hectares. Une spécificité des remparts de Saint-Malo est qu'ils sont posés sur le rocher qui supporte la ville et ne tiennent que par le poids des pierres empilées.

     La Cité Intra-Muros

    Depuis la Porte Saint-Vincent, principale entrée de la cité intra muros jusqu’à la Porte Saint-Thomas, les remparts mesurent 1754 mètres.

    La Cité Intra-Muros

    Les remparts de Saint-Malo sont classés Monuments Historiques depuis 1921.

     La Cité Intra-Muros

    La Cité Intra-Muros

    La Cité Intra-Muros

    La Cité Intra-Muros

    La Cité Intra-Muros

    La Cité Intra-Muros

    La Cité Intra-Muros


    votre commentaire
  • Le rocher de l’Islet sur lequel s’appuie le Fort National servait au Moyen Age de point de repère pour les bateaux. En 1689 Louis XIV décida de faire du rocher un bastion défensif contre les attaques anglaises. Vauban dessina les plans du fort et l’ingénieur Siméon Garangeau les exécuta. 

    Fort National

    Le fort pris le nom de Fort Républicain, sous la Révolution, de Fort Impérial sous Napoléon Ier, de Fort Royal sous la restauration, de nouveau de Fort Impérial de 1852 à 1870 et de Fort National depuis cette date.

     Fort National

    Le Fort est classé Monument Historique depuis 1906.

    Fort National

    Fort National

    Situé face à la cité fortifiée, il est accessible à pied par marée basse. Il retrouve néanmoins son côté insulaire à chaque marée haute.

    Fort National

    Fort National


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique