• Le Château féodal

    PHOTOGRAPHIES A SUIVRE... PROCHAINEMENT !

    A côté de l'Eglise se trouve, les pieds fortement ancrés dans le roc, le château féodal de Mareuil. Il rappellera, pendant de longs siècles, sous les formes les plus palpables, avec le temple chrétien dont il n'est séparé que par un étroit chemin de ronde, l'alliance intime du clergé et de la noblesse.

     

    Le château commandait le passage du Lay (en surveillant et défendant le passage par l'ancien Pont) au point où la Plaine, le Marais et le Bocage se rejoignent presque. Il était l'un des plus formidables du Bas-Poitou, et en 1571, l'écrivain protestant La Popelinière le considérait comme imprenable autrement que par la famine. 

    An 613 : des Bretons envahissent Mareuil. A cette époque, le château appartient à Sédrégisile, gouverneur d'Aquitaine.

    Août 1372 : Du Gueslcin, qui fait campagne au Poitou, descend vers le château de Mareuil. Ce dernier sera repris plus tard (date inconnue) par les Anglais qui y tiennent garnison en 1431. Cette année là, Jean de Blois, fils de Marguerite de Clisson, met le siège devant le château, pour le Roi de France.

    Déjà, le château est imprenable. Les anglais résistent jusqu'en 1438, où un capitaine du roi, Geoffroy, dit de Mareuil, reprend le château. Les anglais n'y reviendront plus.

    Le Château féodal

    Le château est modernisé par Hervé de Mareuil et adapté jusqu'à la fin XVIè. Il comportait alors :

    - 2 enceintes d'environ 400 m de murs et de tours carrés ou rondes. La seconde comprenait le donjon et des logements,

     - des remparts,

    - 3 douves, dont le plan de masse dessine le tracé et dont les restes ne sont pas encore disparus.

    - une tourelle d'angle (construite fin XV), touche d'élégance !

    - Sous cette citadelle était une prison souterraine où le jour ne pouvait pénétrer.


    La muraille de la rue du Paradis (ci-dessous) relève de l'enceinte fortifiée.

    LA VENDEE

    Deux autres fortifications ont été construites à part (très bien marquées sur le plan de masse):

    - l'Ancien Fort,

    - la Vieille Tour, sur la route des Pineaux, à droite (cette dernière étant demeurée longtemps siège juridique féodal).

    Depuis, le château a été si remanié qu'il ne reste aujourd'hui que des fragments de l'ancien château (cheminées, un profond puit intérieur, des amorces de couloirs souterrains).

     

    JARD SUR MER

    Ci-contre, au milieu de XXème siècle ; ci-dessous, en 2010 (restauré dernièrement par la dernière famille de propriétaires et viticulteurs Mourat).

     

    JARD SUR MER

     

     

     

     

    LE TRESOR DU CHATEAU

    tresor mareuil

    Trouvé dans les douves de l’ancien château de Mareuil-sur-Lay en juin 1844, ce trésor, caché dans un pot en terre cuite, était composé de 12 à 15 kg de monnaies d’argent, des deniers (au moins 15 000 pièces !).

    Près de la moitié du trésor était des deniers dits « à la croix ancrée » frappés par le duc de Bretagne Pierre Mauclerc (1213-1237) à Rennes (6 000 pièces) et Nantes (2 000 pièces).

     

    SOUTERRAINS DU CHATEAU : LEGENDE OU VERITE ?

    LA VENDEEIl n'est pas un château-fort dont on ne dise qu'il possède un souterrain, souvent d'une longueur démesurée et dont l'emplacement mystérieux est bien évidemment oublié de longue date.

    Ainsi, le Château de Mareuil serait relié entre-autres au Château de Talmont, appartenant tout deux, à une époque, à la famille de la Trémoïlle !

    Il existe néanmoins dans ces légendes une certaine part de vérité : nombre de châteaux-forts, de places fortes, de villes et de villages médiévaux ainsi que des églises, possédèrent des aménagements souterrains à usages divers (souterrains-refuges, souterrains de fuite ou à usage militaire tactique) voire tout simplement des lacis de caves étagées sur plusieurs niveaux ou des carrières souterraines qui jadis fournirent la pierre nécessaire aux constructions de surface. 

    Ces cavités sont parfaitement connues et identifiées de nos jours.

    LA VENDEE

     

    Mais des souterrains légendaires de trois ou quatre kilomètres de long, reliant deux châteaux entre eux, n'ont jamais été découverts et ne le seront probablement pas de sitôt... Les historiens des forteresses médiévales considèrent ces questions de souterrains avec beaucoup de circonspection.

    LA VENDEE

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au niveau de Mareuil, on relève encore aujourd'hui, tout au tour de l'enceinte du château, des entrées de caves, ou souterrains obturés !?? 

    http://data0.eklablog.com/sportbilly2/mod_article1970040_4f394c65275a4.jpg

    « Rochers... ou pas ?Balade au bord du Lay »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :