• L'Eglise Abbatiale

    L'église abbatiale est des plus intéressantes à étudier, car elle démontre la grandeur et la hardiesse de l'oeuvre de Hildebert. Au lieu de saper la crête de la montagne, et surtout pour ne rien enlever à la majesté du piedestal, il forma un vaste plateau dont le centre affleure l'extrémité du rocher, dont les côtés reposent sur des murs et des piles, reliés par des voûtes, et forment un soubassement d'une solidité parfaite.

    L'Eglise Abbatiale

    Sous les transepts, les chapelles basses et les cryptes n'ont donc pas été creusées dans le roc comme on pourrait le penser, mais ménagées dans l'espace existant entre la déclivité de la montagne et le plateau construit par Hildebert.

    L'église du Mont Saint Michel, commencée en 1020, fut achevée vers 1135 par Bernard du Bec, treizième abbé du Mont. L'abbatiale avait alors la forme d'une croix latine, figurée par la Nef composée de sept travées, par les deux Transepts et enfin par le Choeur. Il subsiste quatre travées, les piliers triomphaux qui supportaient le clocher roman, les deux transepts, les deux chapelles semi-circulaires pratiquées dans les faces est des transepts, et enfin les amorces du Choeur ruiné en 1421.

     

    Sobriété semble être le maître mot de cette enceinte. De rares sculptures et un mobilier épurés... mais toujours rapportés à la mer.

     L'Eglise Abbatiale

    « Le villageLa Merveille »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :