• J'ai marché sur la lune ! (Le Piton de la Fournaise)

    Incontestablement LE volcan est la star de l'île de la Réunion. Il se situe au sud-est de l'île. Il fait partie du paysage mais aussi de la vie des insulaires. Régulièrement il fait son show. Les habitants ne sont pas effrayés par le monstre. Bien au contraire, ils lui vouent un respect sans borne plein d'admiration.

    La route qui y mène traverse de verts pâturages (on se croirait dans les Pyrénées!). 

    J'ai marché sur la lune!

     La route ensuite pénètre dans l'épaisse forêt de cryptomérias avant que la végétation ne se raréfie parmi les landes battues par le vent et les chaos basaltiques. Une halte au belvédère du Nez-de-Boeuf (2 065 mètres) s'impose pour admirer les gorges de la rivière des Remparts avec ses falaises à pic. 

    Gorges de la rivière des Remparts

    J'ai marché sur la lune!

    J'ai marché sur la lune!

    En continuant la montée, on atteint la Plaine de Remparts. Sur la droite, à 2 223 mètres d'altitude, sur un grand plateau de landes, le cratère Commerson, invisible depuis la route, étale ses dimensions gigantesques et très impressionnantes : 200 mètres de diamètre et 235 mètres de profondeur.

    Cratère Commerson

    J'ai marché sur la lune!

    J'ai marché sur la lune!

    Et enfin, à 2 360 mètres d'altitude, soudain au détour d'un lacet, 5 kilomètres avant l'enclos du volcan, le choc !  A 150  mètres en contrebas du belvédère du Pas des Sables, la Plaine des Sables, vision apocalyptique  et paysage lunaire, digne d'un film de science fiction ! 

    La Plaine des Sables

    J'ai marché sur la lune!

    J'ai marché sur la lune!

    J'ai marché sur la lune!

    J'ai marché sur la lune!

    J'ai marché sur la lune!

    En empruntant la piste rectiligne qui conduit du Pas des Sables au Pas de Bellecombe, porte de l'enclos du Volcan, ce ne sont, de chaque côté,  que scories et minéraux basaltiques.....le néant, quoi !  

    Après 5 kilomètres de traversée de la Plaine des Sables, on arrive au Pas de Bellecombe (2 311 mètres), terminus de la route. Celui-ci surplombe l'enclos Fouqué (9 kms de large, 13 kms de longueur), immense cuvette naturelle (une caldeira) qui retient les flux de lave incandescente du volcan.

    L'enclos Fouqué vu en contrebas du Pas de Bellecombe avec le Piton de la Fournaise au fond

    J'ai marché sur la lune !    (Le Piton de la Fournaise) 

    Vue de la muraille délimitant l'enclos Fouqué

    J'ai marché sur la lune !    (Le Piton de la Fournaise)

    Pour descendre dans l'enclos (photo ci-dessus), il faut parcourir 150 mètres de dénivelée, soit 500 marches (qu'il faudra monter au retour!)

    S'étendent alors devant soi des plateaux grandioses constitués de lave. Ce sont des plaques de gratons (roches remplies d'infractuosités de type pâteux) qui refroidissent lentement et des laves pahoe-hoe (prononcer pa-hoî-hoî), coulées visqueuses de 10 cms à 2 mètres d'épaisseur. Celles-ci refroidissent très lentement.

    J'ai marché sur la lune !    (Le Piton de la Fournaise)

    J'ai marché sur la lune !    (Le Piton de la Fournaise)

    J'ai marché sur la lune !    (Le Piton de la Fournaise)

    J'ai marché sur la lune !    (Le Piton de la Fournaise)

    J'ai marché sur la lune !    (Le Piton de la Fournaise)

    J'ai marché sur la lune !    (Le Piton de la Fournaise)

    J'ai marché sur la lune !    (Le Piton de la Fournaise)

    J'ai marché sur la lune !    (Le Piton de la Fournaise)

    J'ai marché sur la lune !    (Le Piton de la Fournaise)

    Lave cordée

    Il s'agit d'une lave qui se produit en fin d'éruption. Elle est très chaude (1 150°) et sans gaz et forme ces dessins bizarres.

    J'ai marché sur la lune !    (Le Piton de la Fournaise)

    J'ai marché sur la lune !    (Le Piton de la Fournaise)

    Lorsqu'on parcourt la plateau volcanique, on rencontre d'abord le cratère Formica-Léo (Fourmi-lion). Son nom est lié au piège tendu par la larve de la fourmi-lion qui forme un entonnoir pour piéger ses proies.

    Vue sur le Piton de la Fournaise avec, au premier plan, le cratère Formica-Léo

    J'ai marché sur la lune !    (Le Piton de la Fournaise)

    Vue de l'enclos sur le cratère Formica-Léo

    J'ai marché sur la lune !    (Le Piton de la Fournaise)

    Le parcours du plateau volcanique prend fin à la Chapelle de Rosemont, un gros tumulus de lave.

    La Chapelle de Rosemont

    J'ai marché sur la lune !    (Le Piton de la Fournaise)

    A partir d'ici, il est possible de prendre la direction du  Dolomieu, cratère principal du Piton de la Fournaise qui culmine à 2 366 mètres (5 heures de marche aller-retour)

    J'ai marché sur la lune !    (Le Piton de la Fournaise)

    J'ai marché sur la lune !    (Le Piton de la Fournaise)

     Vue au pied du Piton de la Fournaise à partir de la Chapelle de Rosemont

    J'ai marché sur la lune !    (Le Piton de la Fournaise)

    Autres vues

    J'ai marché sur la lune !    (Le Piton de la Fournaise)

    J'ai marché sur la lune !    (Le Piton de la Fournaise)

    J'ai marché sur la lune !    (Le Piton de la Fournaise)

    J'ai marché sur la lune !    (Le Piton de la Fournaise)

     L'éruption de juin 2014 (photo AFP)

      fournaise.info 

    Eruption de juin 2014 (Photo IPR)

    fournaise.info

     

    « L'île aux trois cirquesCases créoles »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :