• Eglise Notre Dame


    VENDEE : Surprises

    L'église de Dissais est une église romane construite au XI et XIIeme siècles, comme en témoigne le mur sud, avec son appareillage en arêtes de poisson, ainsi que la porte d’entrée, en plein cintre, et le petit arc monolithe.

    VENDEE : Surprises

    Au XVème siècle, l'église Notre Dame de Dissais est entièrement remaniée : la façade avec son grand oculus et des contreforts d'angle couverts en bâtière.

    VENDEE : Surprises

    Elle est ruinée pendant les Guerres de Religion (1562-1578) et reconstruite avec son clocher actuel au XVIIème siècle.

    VENDEE : Surprises

    A quatre reprises, l'Evêque de Luçon visite la paroisse de Dissais en 1681, 1697, 1724 et 1778.

    Le 25 prairial de l'an VI (13 juin 1798), l'église est vendue comme bien national à Madame Julie du Bouex de Villemort, veuve Charles François Sabourin, seigneur de Dissais.

    JARD SUR MER

    Louis Brochet écrivait en 1911, dans son oeuvre Le canton de Mareuil sur Lay à travers l'histoire :

    " Un bâtiment rectangulaire sans toit qui donne asile aux animaux impurs, des plantes parasites, un tombeau d'autel ombragé par un ormeau, le caveau des anciens seigneurs de Dissais rempli d'eau, quelques pierres tombales, une croix pattée, les restes de la tourelle conduisant au clocher, des contreforts du XVè siècle, des murs le long desquels le lierre étend ses mouvantes draperies, voilà tout ce qui reste de ce lieu de prière. On ne saurait vraiment visiter ces vieilles églises ruinées sans emporter, en les quittant, un profond sentiment de tristesse. Il est pénible, en effet, de songer que les cris sinistres des hiboux et les voix discordantes des corneilles remplacent seuls désormais, dans les sanctuaires profanées, les prières que les moines disaient pour les bienfaiteurs dont les restes gisent sans honneur parmi les décombres."

    Les ruines de l'église sont inscrites à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques en 1930.

    Dès sa création en 1978, l'Association Culturelle du Pays Mareuillais tente de retrouver les nombreux propriétaires.

    Le problème juridique est réglé en 1991 par une expropriation officielle des domaines au profit de la commune de Mareuil sur Lay-Dissais.

    L'église, entièrement restaurée en 1993, devient un monument commémoratif des trois batailles de 1793 devant Luçon, géré par l'ACPM.

    « Promenade sous la neigeEglise de Saint Sauveur »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :