• BESSAY

    BESSAYBessay est un petit village français, situé dans le département de la Vendée et la région des Pays de la Loire. Ses habitants sont appelés les Bessayens et les Bessayennes.

    La commune s'étend sur 10,8 km² et compte 401 habitants depuis le dernier recensement de la population datant de 2004. 

    Entouré par les communes de Corpe, Moutiers-sur-le-Lay et Saint-Jean-de-Beugné, Bessay est situé à 26 km au Sud-Est de la Roche-sur-Yon la plus grande ville des environs. 

    Situé à 42 mètres d'altitude, Le fleuve le lay, la rivière la smagne sont les principaux cours d'eau qui traversent le village de Bessay.

    BESSAY

     

    L'origine de Bessay est de l'époque Gallo-romaine et se nommait "BECCIACUM". Il ne reste qu'un monticule de terre vestige d'une Motte. Bessay fut un lieu stratégique car situé près d'une ancienne voie romaine.

    Dès le XIIIème siècle, le village se développe sous la protection du château et des seigneurs de Bessay : En 1577, Giron de Bessay fait construire une tour Renaissance où il reçoit, vers 1580, le futur roi Henri IV, alors roi de Navarre.

    Le premier lieu de culte de Bessay, situé à l'entrée du bourg, est détruit pendant les guerres de Religion. Commencée au XVIIIè siècle, la nouvelle église est achevée en 1915.

  • Le Château de BessaySitué sur les limites du bocage et de la plaine, où la rivière Smagne rejoint la rivière Lay, le splendide château de Bessay est un groupe de bâtiments de différents styles architecturaux et d'âges successifs, qui s'assemblent pour former un ensemble à la fois charmant et harmonieux.

    Le Château de Bessay

     

    Datant de la Renaissance, avec des ajouts du XVIIe siècle, ce château fut la maison de la famille Bessay qui était bien "connectée" et en faveur auprès des rois de France.

     

     

    La tour ronde, pièce maîtresse du château, a été construite en 1577.

    Le Château de Bessay

    Le Château de Bessay

    Le Château de Bessay

    Il s'agit d'une élégante tour de 24 mètres avec un périmètre de 34 mètres qui a été probablement construite sur les fondations d'une ancienne forteresse médiévale.

    Le Château de Bessay

    Elle comprend cinq étages et une cave,

    Le Château de Bessay

    a de magnifiques cheminées Renaissance décorées et un escalier en colimaçon de 100 marches.

    Le Château de Bessay

    Le Château de Bessay

    Certaines cheminée traduisent les affres de la périodes révolutionnaire, où les armoiries des familles Lusignan et Bessay, maîtres des lieux ont été majoritairement détruites, tout comme tout autre signe d'appartenance à la noblesse durant cette époque.

    Le Château de Bessay 

    La tour est surmontée d'une passerelle à mâchicoulis.

    Le Château de Bessay

    Le Château de Bessay

    C'est dans cette tour que le futur Henry IV a séjourné, tout en visitant la région.

    Le Château de Bessay

    La tour colombier, construite au XVe siècle, est un pigeonnier carré qui atteint des proportions énormes.

    Le Château de Bessay

    Il avait, à l'origine, un toit en dôme, mais en raison de la négligence, il s'est effondré avec une grande partie de la paroi principale. La tour restaurée (2008) contient encore beaucoup de boulins, sur les 3200 d'origine.

    Le Château de Bessay

    L'autre tour sur ce site est souvent désignée sous le nom de Pavillon. Elle est typique d'une tour médiévale de la région.

    Le logis qui relie les tours, date des XVIIe et XVIIIe siècles. En 1866, un troisième étage a été ajouté au logis, avec des fenêtres en pierre et un toit en ardoise.

    L'habitation du château s'est arrêtée en 1918 et les bâtiments sont tombés en ruine.

    BESSAY

    Heureusement, le château a été restauré pour retrouver la majorité de sa gloire d'antan. Le logis est retourné à son origine avec deux étages et un toit de tuiles, et l'ensemble est sans doute l'un des plus beaux châteaux de la Vendée.

    Le Château de Bessay


    votre commentaire
  • Pendant la guerre de Vendée, un épisode terrible se déroule sur la commune de Bessay, le 14 août 1793, lors de la bataille de Luçon. Pendant leur retraite, les armées vendéennes se font décimer au passage du pont de Mainclaye à Bessay.

    De ce pont ne subsiste aujourd'hui qu'une partie le long de la berge de la Smagne, à une centaine de mètres du pont actuel.

    Le Pont de Mainclaye

    Il fut le spectateur bien impuissant de lourdes pertes humaines. Mais il fut aussi le site des exploits de Charette (cliquer ici)

    Le Pont de Mainclaye

    Il y est apposé une plaque commémorative en hommage aux 5000 Vendéens tombés en cette bataille.

    Le Pont de Mainclaye


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique